POUR UNE RELATION EPISTOLAIRE

01 décembre 2018

AU JOUR LE JOUR...

Aujourd'hui, nous sommes le vendredi 1er décembre 2018.

Pourtant, ma vie avait bien commencé. A 18 ans, j'ai eu la chance d'être recrutée au Club Med. Vous avez peut-être 20, 30, 40 ou plus, je suis sûre que vous n'êtes pas insensible à la comparaison avec la vôtre et je me dis que franchement, c'était vraiment une chance.

Que faisiez-vous ou que faîtes-vous ? Peut-être, avec un millième de chance, quelqu'un se reconnaîtra-t-il ou elle ? C'était en 1979.

Nous étions si nombreux que je ne connaissais même pas tout le monde. D'un côté, les G.O. : (gentils organisateurs, de l'autre : les G.M. (gentils membres). Les clients étaient principalement américains et canadiens (anglais et français).

C'était pas gagné pour pouvoir aller en guadeloupe, il fallait maîtriser l'anglais assez correctement pour entretenir une conversation convenable ; et moi, j'étais pas trop au top. Alors, avant de pouvoir partir, il a fallu faire un stage d'anglais renforcé à Vittel (toujours au Club Med, bien sûr). Nous devions visionner 5 ou 6 films par jour en V.O. et pour nous divertir dans cette station de cure, il n'y avait que des boîtes de nuit où les garçons nous invitaient vivement à les suivre.  Tu m'étonnes... Je me souviens avoir été choquée par des streep-steases qui finissaient en nu intégral (mais pas que...) Et il en faut quand même beaucoup pour me choquer !!! Après Hitchock toute la journée, le contraste était assez frémissant brrrrrrrr.....

 Toute l'équipe de la Caravelle

Posté par Lisoubisou à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]